LTE                        
Accueil- Consultation News

Nouveaux Tarifs publié le 01/09/2017 à 22:39:57

L'Echo du Solaire 

Les tarifs d’achat PV pour le 3e trimestre 2017 ont été publiés

 

| 31/08/2017 | Non classé |

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a publié au cours de l’été sa délibération concernant l’évolution du dispositif tarifaire pour la rémunération de l’électricité de source solaire applicable au 3e trimestre 2017, soit du 1er juillet au 30 septembre, à partir des bilans de raccordement du trimestre précédent. Exemples de rémunérations pour le 3e trimestre 2017 : en vente totale*, l’électricité produite est rémunérée à hauteur de 18,65 c€/kWh pour une installation PV jusqu’à 3 kWc, et de 15,85 c€/kWh pour une installation PV jusqu’à 9 kWc, avec une prime d’intégration au bâti de 3,75 c€/kWh.

\"\"S’il y a vente en surplus*, la prime à l’investissement s’élève à 0,39 €/Wc pour une installation PV jusqu’à 3 kWc, et à 0,29 €/Wc pour une installation PV jusqu’à 9 kWc, avec un tarif d’achat associé de 10 c€/kWh.

La grille tarifaire complète est disponible ici (Source : photovoltaique.info)

L’arrêté du 9 mai 2017 a fixé le nouveau cadre tarifaire pour l’achat de l’électricité produite par les installations photovoltaïques jusqu’à 100 kW en métropole continentale. Comme auparavant, une mise à jour trimestrielle des tarifs est prévue en fonction des demandes de raccordement reçues par les gestionnaires de réseau sur une période de référence qui est le trimestre précédent. Pour ce 3e trimestre 2017, la période de référence ne portait que sur la période du 11 mai au 30 juin. Les demandes de raccordement se sont affichées avec une puissance crête cumulée de 7,1 MW pour les installations souhaitant bénéficier du tarif Ta ou de la prime Pa (installations de puissance inférieure ou égale à 9 kWc), et de 31,4 MW pour les installations souhaitant bénéficier du tarif Tb ou de la prime Pb (installations de puissance strictement supérieure à 9 kWc et inférieure ou égale à 100 kWc).

*Le dispositif tarifaire est dorénavant plus complexe que par le passé, avec des tarifs d’achat pour les installations jusqu’à 100 kW (et une éventuelle prime d’intégration au bâti jusqu’à 9 kWc) pour la vente en totalité de l’électricité produite d’une part, ou une prime à l’investissement avec tarif d’achat pour les installations jusqu’à 100 kW avec vente en surplus d’autre part. Dans les deux catégories, la rémunération varie en fonction de la puissance des installations solaires.